Avec 50 millions de pratiquants dans le monde, le karaté est le deuxième art martial le plus pratiqué, derrière le taekwondo (60 millions de pratiquants), mais devant le judo (8 millions de pratiquants).

Le maître Gichin Funakoshi est considéré au Japon comme le fondateur du karaté moderne. Originaire de l'île d'Okinawa, Maître Funakoshi y a étudié des techniques de boxe chinoise qui remontent au 6ème siècle avec les moines Shaolin.

Remarqué pour l’efficacité de ses démonstrations, Gichin Funakoshi commença en 1922 à enseigner au Japon. Il nomma sont art du combat Karate Do :
- Kara pour la main (rappelant l’origine de la boxe chinoise)
- Te pour vide (sans arme)
- Do pour la voie, rappel qu’il s’agissait d’un art et une recherche spirituelle et philosophique.


Maitre Gichin Funakoshi, 1868 - 1957


C’est vers 1930 que cette technique fut nommée Shotokan par ses élèves pour le différencier des autres styles de Karate qui se développèrent au même moment.
Shoto vient du surnom qu’utilisait Funakoshi pour signer ses poèmes et Kan qui signifie l’organisation, le groupement, le clan.
Le Shotokan continua d’évoluer, notamment sous l’influence du fils de Gichin Funakoshi, pour former le Shotokan moderne, style mondialement pratiqué aujourd’hui.